>>> «Dossier: Intersexe», "Le Quotidien" 21.03.2017 (PDF, 439 kb)
par Audrey Somnard.

«Je ne suis pas un monstre!» Selon le Dr Witsch [Centre Hopsitalier de Luxembourg (CHL)], ce sont les parents qui «n'acceptent pas la situation et veulent à tout prix une opération. […] Refuser catégoriquement l'opération ne ferait que les pousser ailleurs, voire encourager des actes de mutilation génitale comme cela se passe en Afrique par exemple.» (p. 2)

Yolande Wagener, chef de division à la direction de la Santé: «Il n'existe pas de recommandation médicale, de cadre légal au Luxembourg. Il n'y a à ma connaissance aucune intervention pratiquée sur les bébés à la naissance au Grand-Duché, ce type d'intervention est pratiqué à l'étranger.» (p. 2)

• Journées Intersexes 2017 – Santé, Education et Droits humains à Luxembourg
   >>> Programme | Volant (PDF)

L'ONU condamne les mutilations génitales sur les bébés intersexes (MGI)
Le Parlament Européen condamne les Mutilations Génitales Intersexes
Mutilations Intersexes : « Seule la peur du juge va bouger les choses »
C'est pourquoi le Comité contre la Torture va condamner la France pour les MGI

Mutilations Génitales Intersexes: L'ONU-CRC réprimande la France! 
UN-CEDAW réprimande la France – pour la 3e fois: MGI = “Pratique préjudiciable”