[ English ]

Zwischengeschlecht.org on Facebook Lors de sa 82ème session à Genève, le Comité des droits de l'enfant (CRC) de l'ONU a interrogé le Portugal sur les mutilations génitales intersexes (MGI), sur la base des preuves accablantes fournies par StopIGM.org dans un rapport d'ONG au Comité.

La délégation portugaise, qui s'est présentée dans une déclaration introductive en tant que championne des droits humains des intersexes prétendument " protéger les caractéristiques sexuelles de chaque personne ", a semblé avoir du mal à répondre aux questions du Comité sur les MGI, mais s'en tenir plutôt aux MGF.

Ce n'est qu'après que le président du Comité des droits de l'enfant eut rappelé que la question concernait les enfants intersexués et non les mutilations génitales féminines, que le Portugal a finalement (non) répondu sur les enfants intersexes et les MGI, le communiqué de presse des Nations Unies résumant l'examen donnant un aperçu de la détermination du Portugal à continuer à mutiler des enfants intersexués sans défense :

“Le Comité des droits de l’enfant s’inquiète des nombres élevés d’enfants en situation de pauvreté et d’enfants placés en institutions au Portugal”
>>> Communiqué de presse de l'ONU (27.09.2019)

“ Les enfants nés intersexes sont suivis par les services nationaux de santé – notamment par les services pédiatriques – et les parents sont consultés et informés au sujet des conséquences que peuvent avoir certains traitements sur l'avenir de leur enfant; les parents sont impliqués dans les décisions, a insisté la délégation. ”

La (non-)réponse du Portugal fait écho à la défensive de Malte lors de la dernière session du CRC, un autre "champion des droits humains intersexes" autoproclamé qui continue néanmoins à mutiler les enfants intersexes, soutenu et payé par l'Etat. En conséquence, Malte a été sévèrement réprimandée pour continuer à pratiquer les MGI dans les observations finales du Comité, avec des recommandations contraignantes à l'État partie.

Les défenseurs des droits humains intersexes, y compris StopIGM.org, espèrent maintenant une réprimande tout aussi sévère de la part du CRC pour le Portugal également, qui est prévue jeudi prochain. A suivre ....

2019-CRC-Portugal-NGO-Zwischengeschlecht-Intersex-IGM

Country: Portugal
Treaty Body: Committee on the Rights of the Child (CRC)
Convention: Convention on the Rights of the Child (CRC)
Download Intersex NGO Report: PDF (942 kb)
Report by: StopIGM.org
Next Steps in Review Cycle: Examination @ CRC 82nd Session, 19.-20.09.2019; Concluding Observations due Thursday 3 October 
>>> Full Timeline

Previous UN Reprimands: none

>>> StopIGM.org > Pages françaises